EmiliePoirier rgb

Beauharnois

Émilie
Poirier

    Résidente de Salaberry-de-Valleyfield, Émilie Poirier est née à Coteau-du-Lac et a grandi sur la ferme familiale qui aujourd’hui n’existe plus, rasée au profit d’un parc industriel. C’est pourquoi elle est sensible à cette question et veut protéger davantage les terres arables de la circonscription de Beauharnois.

    Dyslexique, son parcours scolaire fut difficile et ce sont les services d’aide payés par l’État-providence qui l’ont sauvée du décrochage. Émilie trouve déplorable que les jeunes de sa circonscription n’aient pas accès aux mêmes chances de réussite qu’elle a eues à son époque et elle veut que ce soit un enjeu lors des élections.

    Ayant eu une première carrière dans le milieu culturel, elle sait ce que c’est de jongler avec un budget serré pour arriver. Elle souhaite porter les revendications de Québec solidaire concernant le logement, car elle sait combien il est dur en ce moment de se trouver un appartement qui respecte son budget.

    Après avoir réorienté sa carrière et être retournée aux études, Émilie travaille comme stratège marketing. Elle comprend la réalité des OSBL et des PME du coin et trouve qu’elles ne sont pas assez soutenues . Émilie est également reconnue pour son implication dans la création de La Factrie et pour son militantisme dans des regroupements citoyens comme le Mouvement d’action régional en environnement (MARE) et la défense du Petit bois vert. À 40 ans, elle se dit prête à défendre les luttes des femmes et des hommes ordinaires, car qui de mieux qu’une personne qui les comprend et a vécu ce qu’ils et elles vivent pour les représenter?